Genèse de l’Église de Bourges.

C’est vers le mois d’Avril 1968 qu’une mission d’Évangélisation conduite par le pasteur Jacky Halepian commence à Bourges par des prospectus distribués par des chrétiens venus de Montluçon et de Châteauroux. Un petit local avait été aménagé au 21 de la rue d’Auron, au fond d’une cour, par ces même chrétiens. Malgré les événements de Mai 68, quelques peu perturbateurs, une douzaine de personnes s’engageaient au mois de Septembre de la même année; les baptêmes eurent lieu dans les locaux de l’Église de Nevers. Les premiers cultes eurent lieu à Bourges après ces baptêmes Deux fois l’an, des missions d’Évangélisation de deux à trois semaines chacune étaient lancées à Bourges, Vierzon et saint Amand. Le Seigneur ajoutait des âmes à son Église et de nouveaux baptêmes étaient donnés cette fois-çi à Bourges, un baptistère ayant été acheté. Ces missions permirent l’ouverture d’annexes à Vierzon et à St Amand. Plusieurs locaux ont été successivement loués et aménagés à Vierzon. A St Amand, les réunions ont toujours eu lieu dans des salles municipales ou privées. Au début de l’année 1970, le petit troupeau ainsi constitué dans la région formait un bureau responsable. Le 16 janvier 1970, la déclaration était faite à la préfecture du Cher et le 14 Février 1970, le journal officiel reconnaissait une ‘Assemblée Cultuelle’ à Bourges suivant les lois de 1901 et 1905.

Convention Printemps 1971.

Compte tenu des besoins urgents de missionnaires sur l’île de la réunion Monsieur Halepian se sent appelé à répondre à ces besoins et quitte Bourges à l’automne 1971. Monsieur Samuel Ferriz, venant de l’Assemblée de Carpentras, prend alors l’Église en charge. Le Seigneur ayant béni son Église de Bourges pendant toute cette période, le local du 21 rue d’Auron devenait insuffisant. Un magasin d’électro-ménager, abandonné suite à une faillite, nous fut loué au 4 Boulevard d’Auron à l’été 1972. Une salle de Culte de 80 places fut aménagée au rez de chaussée, avec une nurseries et trois pièces annexes, ainsi que l’appartement du pasteur au premier étage. Le premier culte dans cette salle eut lieu le 06 Août 1972, beaucoup de travaux de finition restant à faire.

Convention Printemps 1973.

Suite aux changements prévus lors de cette convention, Mr FERRIZ quitte Bourges fin Août 1973 pour prendre à charge l’Église de Chamberry. Monsieur Barry CLARK, venant de l’Église de Manosque, lui succède à la même date. Au cours de l’année 1976, un projet d’élargissement du Boulevard d’Auron ainsi que la construction d’un deuxième pont arrive à exécution. Ce projet prévoit la démolition de l’îlot sur lequel est située notre Église. Un délai nous est donné; il faut quitter les lieux. Un immeuble à vendre depuis longtemps et ne trouvant pas d’acquéreur est disponible dans le même quartier au 8 Bis rue des Urbets. En assemblée générale et sur proposition du bureau, les membres de l’Église décident que celle-ci devienne propriétaire de son local. Une proposition de prix est faite au vendeur, accepté par lui, et c’est ainsi que l’Assemblée de Bourges acquiert un immeuble comprenant un rez de chaussée et deux étages. Monsieur BAZIN, architecte et pasteur à Aix en Provence, nous établit des plans. Les démarches habituelles furent engagées et une équipe de frères se mit au travail. Une salle de culte de 120 places fut aménagée au rez de chaussée ainsi qu’une nurseries, un coin repas et deux salles polyvalentes. Les deux étages n’ont jamais étés utilisés. Le premier culte eut lieu le 05 Décembre 1976, un certain nombre de travaux restant à terminer.

Convention printemps 1980.

Suite aux décisions de changements de cette convention, Mr Barry CLARK est appelé à prendre en charge l’assemblée de Mont de Marsan. Monsieur Jean Paul PERRIER, venant de Bourgoin-Jallieu le remplace à Bourges au mois de Juillet 1980. Au cours de ces années, l’Assemblée de Bourges se multiplie et se sent souvent à l’étroit dans sa salle de culte. Malgré l’importance des locaux de la rue des Urbets, aucun agrandissement n’était possible. Mr PERRIER eut à cœur de rechercher un local plus grand. Celui-ci fut trouvé 144 rue Barbès, une ancienne menuiserie désaffectée. Les démarches d’usage furent entreprises, le nouveau local fut acheté moins cher que l’ancien ne fut vendu, ce qui permis de commencer les travaux au Printemps 1982, avec une certaine avance financière. Une nouvelle fois, un groupe de frères et sœurs, se mit au travail pour mener à bien cette nouvelle tâche, conscients de ne pas posséder toutes les qualifications requises dans certains domaines, mais heureux de pouvoir accomplir ce travail pour la gloire de Dieu et espérant que ce lieu devienne lui aussi bientôt trop petit. Le premier culte eut lieu le 15 Août 1982 et l’inauguration officielle les 13 et 14 Novembre de la même année.

Convention printemps 1990.

Monsieur J. Paul PERRIER est appelé à quitter Bourges pour assurer la conduite de l’Église de Montélimar tandis que Mr Alain AGHEDU venant de Péage de Roussillon le remplace début Août. Que s’est passé entre 1988 et 1998? L’Église a grandit en nombre, adultes et enfants, ce qui conduit le Conseil d’Administration à projeter la construction annexe de locaux spécifiques pour l’enseignement des enfants et des diverses activités. Le gros œuvre a été réalisé par une entreprise, tout le reste par les chrétiens de l’Église. L’Église a eu le privilège de voir se lever trois serviteurs de Dieu: Terah BUSARI, nigérian à l’I.U.T. qui a servi dans notre assemblée pendant deux années avant de rejoindre le Nigeria fin Juin1988, en tant que missionnaire. Christian PUYROUX qui, ayant reçu le témoignage de Terah à l’I.U.T., a répondu à l’appel du Seigneur et s’est investi dans l’œuvre de Dieu avant de rejoindre l’Assemblée de Marseille en 1994. Quelques années plus tard, il sera le directeur du centre Teen- Challenge, centre de réinsertion pour jeunes en difficulté. Pierre FENERON recevant l’appel au ministère a travaillé pendant deux ans avec Mr AGHEDU avant de rejoindre l’Église de Valence en Septembre 1997.

Convention printemps 1996.

Monsieur Le DROGOFF, pasteur à Pézenas, remplace début Août de la même année le pasteur AGHEDU qui prend en charge l’Assemblée de Limoges.

Convention printemps 2005.

Le pasteur Ascencio JORY, venant du PUY en Velay remplace le pasteur Daniel Le DROGOOF, qui a rejoint l‘Assemblée de Marignane. Début Mai 2006, les chrétiens de Vierzon quittent la salle Impasse J. Jacques Rousseau qu’ils occupaient pour s’installer 31, rue Etienne Marcel, l’avenue centrale de Vierzon, locaux que les chrétiens de Bourges ont acquis. Ces locaux abritaient l’Église Protestante Évangélique France Mission dont le pasteur etait Steeve COX. Les chrétiens de St Amand Montrond s’installent à la même date dans un autre local situé 5, allée de la vigne du Prince. Au 31 Décembre 2010, l’Eglise de Bourges compte 190 membres. Voici donc l’historique de l’Assemblée de Bourges de sa création à nos jours.

Le Seigneur a toujours pourvu aux besoins de son Église, nous croyons qu’Il le fera encore jusqu ‘à ce qu’Il revienne chercher son peuple. Amen!

Août 2015

Le pasteur Ascencio JORY quitte l'assemblée de Bourges pour prendre la responsabilité de l'église de Carpentras situé dans le Vaucluse.
Le pasteur Jean-Michel CADET prend ses fonctions de Président de l'église et travaillera en collaboration avec le pasteur stagiaire Nathanaël DIDIER en formation sur place jusqu'en 2018.

Dieu béni son oeuvre et des âmes nouvelles ne cessent de s'ajouter dans l'assemblée, l'objectif reste le même : que tous puissent entendre parler de Jésus, celui qui guérit, qui délivre et qui sauve.